Présentation de 4 logiciels de contrôle parental

Comment protéger les jeunes d’internet et en particulier les enfants ? Les logiciels de contrôle parental peuvent être une première étape pour proposer un internet plus sain

 

Le net est un outil formidable mais abrite aussi des dangers. Il n’y a pas besoin d’aller sur le dark web pour tomber sur une adresse louche et douteuse. Les logiciels de contrôle parental sont une réponse pour cette tâche importante. Ils permettent de limiter la navigation sur internet grâce à un système de filtrage.

 

K9 Web Protection

Celui-ci est simple à utiliser et peut se mettre sur tous les OS y compris sur smartphone ou encore tablette. Il bloque l’accès à 70 catégories interdites grâce au SafeSearch et propose une restriction de temps lors du surf. Des rapports vous montre aussi la navigation complète. Il est possible de blacklister des adresses web ou de créer sa propre liste de sites autorisés.

 

Qustodio

On peut bloquer les jeux violents, les programmes malveillants et autres applis non appropriées pour un jeune public. C’est sans doute le meilleur programme pour contrôler les réseaux sociaux.

 

Norton Online Family

Il est disponible en version gratuite pendant 30 jours. Vous verrez les adresses sur lesquelles vos bambins vont ainsi que tout ce qu’ils ont téléchargé. On peut aussi voir les endroits où ils passent le plus de temps. Il est également possible de géolocaliser les téléphones mobiles avec ce service.

 

Microsoft Family Safety

Il possède la géolocalisation du portable. Si votre enfant joue au jeux vidéo, on peut entrer son âge pour qu’il ne joue à aucun titre censuré par le classement PEGI. On peut lui mettre de l’argent de poche en ligne sur le Windows Store et gérer avec lui ses dépenses.

AmazonTube : Quand Amazon s’attaque à Youtube

La concurrence fait rage entre les grandes entreprises américaines Google et Amazon. Cette dernière aurait en réserve deux nouveaux services de streaming et d’hébergement nommés AmazonTube et OpenTube afin de faire de l’ombre à la célèbre plateforme Youtube.

 

YT est détenu par Google et s’est imposé comme leadeur des vidéos sur internet depuis plus de 10 ans maintenant. Le PDG d’Amazon Jeff Bezos souhaite toutefois récupérer des parts de marché et talonner l’autre mastodonte dans la course à la vidéo web.

Les esprits s’étaient déjà échauffés quand le site d’achats en ligne avait carrément retiré le Chromecast de la vente au profit de ses propres produits. Ceci n’a pas du tout plu à la firme ayant crée le moteur de recherche le plus connu au monde et pour se venger, ses cadres ont tout simplement menacé de retirer certaines applis et fonctionnalités sur les appareils de son rival. En réponse, la société de commerce électronique a breveté deux projets pour développer du contenu vidéo à regarder, du son mais aussi d’autres types de fichiers à destination du grand public.

Cependant, il semble qu’un accord entre les multinationales soit en négociation, une diversification de l’offre de streaming serait tout de même bienvenue à l’instar de Rutube ou Dailymotion.